La Tactique d'Enrique
J'ai passé 9 mois en Autriche Das war süss und weich, doux et sensuel J'ai mangé des Apfelstrudel, bu du Glühwein Quand je suis arrivée à Paris d'Autriche Je voulais chanter dans un groupe J'ai mis une annonce dans un conservatoire Cherche musiciens pour monter groupe J'ai rencontré Enrique, il jouait dans un bar Je voulais chanter, il était batteur d'un groupe Nos yeux, nos corps, se sont plus J' remontais l'escalier, il m' a dit "viens essayer demain" J' ai aimé le studio où on répétait Dans les catacombes de Paris c'était gai On buvait des bières on fumait Des trucs pas très catholiques Il a écouté ma voix au casque Le seul hic Enrique l' a entendu tout de suite Je n' savais pas chanter le soir même j' étais virée Il jouait dans un bar, assise sur ses genoux Je l' embrassais dans le cou, c'était doux Jamais je n' savais s'il allait m' effleurer Le bras, le genou, c'était excitant Finalement sa main s'est posée sur Mon genou brûlant La tactique de l'effleurement Le seul hic Enrique l'a entendu tout de suite Je n' savais pas chanter le soir même j'étais virée Salut merci, c'est sympa d'être venu, adieu ! Si j'avais su je s' rais née dans une guitare le poing serré J'aurai grandi dans la grosse caisse, ni vue ni connue en traîtresse Je n' serais pas devenue la panthère, la lionne nue Mais le léopard corrosif d'un groupe rock explosif On s'appelerait les diablesses On n' chanterait pas que des caresses De tournées en tournées J' parie qu'on se serait donné l' tourni J'aurais poussé mon premier cri Entre la basse et la batterie Ecoutant du rock effrené Du haut de mes petites années On s'appelerait les diablesses On n'chanterait pas que des caresses De tournées en tournées J'parie qu'on se serait donnés